L’Arc de Triomphe

LEGO Arc de Triomphe

Les reproductions de l’Arc de Triomphe s’apparentant au style LEGO® Architecture sont nombreuses. Le groupe LEGO lui-même en a fourni sa propre version que l’on peut apercevoir dans le jeu vidéo LEGO® Batman 3 : Au-delà de Gotham, et on se demande d’ailleurs ce qu’il attend pour la sortir en ensemble. En attendant cette sortie hypothétique, voici la dernière version en date. Apparue sur le site web LEGO® Ideas, on la doit à un mystérieux Eiffleman. La polychromie de son œuvre est très discutable mais ce qu’il faut retenir de cette création c’est surtout le soin apporté aux sculptures. Non seulement elles sont quasiment toutes représentées mais Eiffleman a à chaque fois utilisé soit des micro figures, des hologrammes ou des statuettes (mini figure trophy). Cela fournit du relief et de la profondeur aux sculptures de son Arc de Triomphe et procure un effet saisissant de réalisme. Mon seul regret est que la frise accuse du coup un retrait qui rompt avec l’aspect massif du monument mais cela doit pouvoir être corrigé en remplaçant les statuettes situées aux angles par des briques. À noter également, la restitution des caissons des voûtes.

Arc de Triomphe

L’Arc de Triomphe se dresse au centre de la place Charles-de-Gaulle (anciennement place de l’Étoile), en haut de l’avenue des Champs-Élysées, à Paris. Sa construction fut ordonnée par l’empereur Napoléon Ier, au lendemain de la bataille d’Austerlitz, pour célébrer les victoires des armées françaises. Conçu par l’architecte Jean-François-Thérèse Chalgrin, connu pour son style néo-classique monumental et austère, sa construction débute en 1806. Malheureusement Chalgrin meurt en 1811, les armées françaises subissent des défaites et en 1814 c’est la Restauration et avec elle l’abandon de la construction. Elle n’est reprise qu’en 1824, sous Louis XVIII, par les architectes Louis-Robert Goust puis Jean-Nicolas Huyot, avant d’être achevée en 1836, sous Louis-Philippe, par l’architecte Guillaume-Abel Blouet. L’Arc de Triomphe possède une iconographie dédiée aux armées françaises ainsi qu’aux batailles et personnalités de la Révolution et de l’Empire. En 1921 il est rejoint par la dépouille d’un soldat inconnu mort durant la Première Guerre mondiale. En 1923 y est allumée une flamme qui est depuis ravivée chaque soir.

Publicités

Un commentaire

  1. Nous vous remercions de l’examen . Je l’ai mis à jour le modèle en couleurs naturelles . S’il vous plaît voir ideas.lego.com . Eiffleman (traduction google )

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s