The Collectivity Project

The Collectivity Project

Dans le cadre de son exposition Panorama, l’association new-yorkaise Friends of the High Line accueille The Collectivity Project, une œuvre de l’artiste danois Olafur Eliasson. Ce projet dont c’est la quatrième installation et qui s’est notamment déjà déroulé à Oslo en 2006 (voir image ci-dessus) mettra à la disposition des visiteurs de la High Line deux tonnes de briques LEGO® blanches pour leur permettre de concevoir leur propre paysage urbain. Ils seront en cela inspirés par des créations réalisées spécialement pour l’occasion par les cabinets d’architecture BIG | Bjarke Ingels Group, David M. Schwarz Architects, Diller Scofidio + Renfro, James Corner Field Operations, OMA New York, Renzo Piano Building Workshop, Robert A.M. Stern Architects, Selldorf Architects, SHoP Architects et Steven Holl Architects. De plus, l’installation servira de support à différentes activités à destination de tous les publics qui leur permettront de s’interroger sur l’architecture et l’urbanisme.

The Collectivity Project sera accessible librement tous les jours, du vendredi 29 mai au mercredi 30 septembre 2015, sur la High Line, à la hauteur de l’ouest de la 30e rue, à New York.

Publicités

Veles e Vents

LEGO Veles e Vents

Bien qu’elle en reprenne certains éléments comme le plateau noir et la tuile lisse (flat tile) imprimée, cette reproduction des Veles e Vents par la britannique Helspeth De Montes, alias Jesper Girl, est probablement trop réduite pour véritablement correspondre au style LEGO® Architecture. La création de l’auteure du blog Azurebrick a cependant le mérite de nous faire découvrir un bâtiment que, pour ma part, je ne connaissais pas et qui, avec ses volumes, ses matériaux et ses couleurs, constitue un excellent sujet.

Veles e Vents

Construit en 2006, le pavillon des Veles e Vents (voiles et vents en valencien) est un bâtiment situé à Valence, sur la côte est de l’Espagne. Il a été conçu par l’architecte britannique David Chipperfield pour accueillir en 2007 puis en 2010 la Coupe de l’America, la célèbre compétition nautique. Dédié à l’activité nautique, les Veles e Vents présentent une architecture qui évoque celle des yachts. Ils possèdent quatre niveaux à l’horizontalité très marquée. Leurs plates-formes sont semblables aux ponts d’un bateau. Quant au dernier niveau, en saillie par rapport aux deux précédents, il évoque la passerelle d’un navire.

L’Arc de Triomphe

LEGO Arc de Triomphe

Les reproductions de l’Arc de Triomphe s’apparentant au style LEGO® Architecture sont nombreuses. Le groupe LEGO lui-même en a fourni sa propre version que l’on peut apercevoir dans le jeu vidéo LEGO® Batman 3 : Au-delà de Gotham, et on se demande d’ailleurs ce qu’il attend pour la sortir en ensemble. En attendant cette sortie hypothétique, voici la dernière version en date. Apparue sur le site web LEGO® Ideas, on la doit à un mystérieux Eiffleman. La polychromie de son œuvre est très discutable mais ce qu’il faut retenir de cette création c’est surtout le soin apporté aux sculptures. Non seulement elles sont quasiment toutes représentées mais Eiffleman a à chaque fois utilisé soit des micro figures, des hologrammes ou des statuettes (mini figure trophy). Cela fournit du relief et de la profondeur aux sculptures de son Arc de Triomphe et procure un effet saisissant de réalisme. Mon seul regret est que la frise accuse du coup un retrait qui rompt avec l’aspect massif du monument mais cela doit pouvoir être corrigé en remplaçant les statuettes situées aux angles par des briques. À noter également, la restitution des caissons des voûtes.

Arc de Triomphe

L’Arc de Triomphe se dresse au centre de la place Charles-de-Gaulle (anciennement place de l’Étoile), en haut de l’avenue des Champs-Élysées, à Paris. Sa construction fut ordonnée par l’empereur Napoléon Ier, au lendemain de la bataille d’Austerlitz, pour célébrer les victoires des armées françaises. Conçu par l’architecte Jean-François-Thérèse Chalgrin, connu pour son style néo-classique monumental et austère, sa construction débute en 1806. Malheureusement Chalgrin meurt en 1811, les armées françaises subissent des défaites et en 1814 c’est la Restauration et avec elle l’abandon de la construction. Elle n’est reprise qu’en 1824, sous Louis XVIII, par les architectes Louis-Robert Goust puis Jean-Nicolas Huyot, avant d’être achevée en 1836, sous Louis-Philippe, par l’architecte Guillaume-Abel Blouet. L’Arc de Triomphe possède une iconographie dédiée aux armées françaises ainsi qu’aux batailles et personnalités de la Révolution et de l’Empire. En 1921 il est rejoint par la dépouille d’un soldat inconnu mort durant la Première Guerre mondiale. En 1923 y est allumée une flamme qui est depuis ravivée chaque soir.

Le palais du Reichstag

LEGO Palais du Reichstag

Voici une reproduction du palais du Reichstag par l’allemand Jonas alias Legopard. Jonas est un créateur accompli à la production riche et variée. Ce n’est pourtant que la deuxième fois qu’il s’essayait au style LEGO® Architecture, ayant déjà construit par le passé une reproduction du château de Neuschwanstein. De son propre aveu cette œuvre n’est pas parfaite mais il faut savoir qu’elle a été réalisée de tête, en deux heures de temps, avec les pièces mises à sa disposition lors du 10e LEGO® Fan Weekend qui s’est tenu à Skærbæk, au Danemark, en septembre dernier. Il n’en fallait pas d’avantage à Jonas pour venir à bout d’une reproduction fidèle, inventive et détaillée. Il a ainsi pu recréer un dôme transparent, a utilisé des briques avec poignée (brick 1×1 with handle) pour restituer la colonnade du portique et des roues crantées (bevel gear Z20) pour la toiture des tours, et a même pensé à décorer sa création d’un drapeau allemand !

Palais du Reichstag

Situé à Berlin, en Allemagne, le palais du Reichstag abrite le Bundestag, c’est-à-dire l’assemblée parlementaire de la république fédérale d’Allemagne. Il fut construit entre 1884 et 1894 d’après les plans de l’architecte allemand Paul Wallot. Le palais du Reichstag acquiert dès lors la forme qu’il conserve encore aujourd’hui, c’est-à-dire celle d’un bâtiment de style néo-classique percé de deux cours intérieures et flanqué d’un portique et de quatre tours d’angle, mais possédant alors un dôme en pierre. Incendié en 1933 puis endommagé durant la Seconde Guerre mondiale, le palais perd son dôme lors d’une première rénovation menée entre 1961 et 1973 par l’architecte allemand Paul Baumgarten. Il lui sera restitué en verre lors d’une nouvelle rénovation conduite dans les années 90 par l’architecte britannique Norman Foster.

L’ensemble 21023 Flatiron Building : Compte rendu

  21023 Flatiron Building Front Box

Deuxième des trois ensembles de la série LEGO® Architecture annoncés cette année, le 21023 Flatiron Building est sorti le 1er mai. Son lancement, contrairement à celui de son prédécesseur le 1er janvier dernier, s’est apparemment passé sans problèmes. L’ensemble pouvait être commandé sur le LEGO® Shop le matin même et je n’ai pas le souvenir qu’il ait été en rupture de stock depuis. Il faut donc croire que les équipes du Groupe LEGO ont retenu la leçon des incidents du début d’année et c’est tant mieux !

Plus grande que celle de l’ensemble 21022 Lincoln Memorial, la boîte de l’ensemble 21023 Flatiron Building reprend le format de celles des ensembles 21015 La tour de Pise et 21019 La tour Eiffel. Elle conserve le nouveau design inauguré avec l’ensemble précédent qui consiste à représenter le livret sur le devant de la boîte. Je ne suis pas particulièrement fan de ce détail. Je peux comprendre l’argument commercial que constitue la présence de ce livret mais je trouve que son indication nuit à la sobriété de la série.

21023 Flatiron Building Booklet

Le livret est, comme d’habitude, d’excellente facture. Broché, il se démarque des livrets agrafés des autres séries. Outre les instructions de montage, on y découvre comme d’habitude une rapide présentation de l’histoire du Flatiron Building, une biographie succincte de son architecte, Daniel Burnham, ainsi qu’un aperçu de la place du bâtiment dans la culture contemporaine, le tout illustré de photographies en couleur.

Mon principal reproche vient du fait que ni sur la boîte, ni même dans le livret, n’est mentionné le nom du concepteur de l’ensemble. C’est une critique que j’avais déjà formulée au sujet de l’ensemble 21022 Lincoln Memorial et j’espère que cette absence ne va pas devenir une habitude. Concepteur de l’ensemble 21013 Big Ben et des derniers ensembles de la série depuis le 21017 Imperial Hotel, je suppose qu’il s’agit de Rok Žgalin Kobe mais cette information ne m’a pas encore été confirmée par l’équipe LEGO® Architecture. Qui que ce soit, j’aurais apprécié que son nom soit signalé et, comme c’était le cas auparavant, qu’il lui soit laissée l’opportunité de présenter son travail.

21023 Flatiron Building pieces

L’ensemble 21023 Flatiron Building contient 470 pièces de 51 formes et couleurs différentes, plus un séparateur de briques. Parmi ces 51 formes et couleurs de pièces différentes, trois sont nouvelles. Il s’agit de la tuile lisse (flat tile) imprimée bien sûr et de plaques incurvées (plate with bow) 1x2x2/3 en jaune brique et jaune sable (À gauche sur la photo ci-dessus). De plus 11 formes et couleurs de pièces sont inédites au sein de la série LEGO® Architecture. Il s’agit pour la moitié de pièces charnières (hinge) et d’autres de couleur jaune sable (Une couleur très rare au sein de la série !). De ce point de vue, l’ensemble 21023 Flatiron Building est donc très intéressant et renouvelle de manière non négligeable la série.

21023 Flatiron Building (3)

On ne va pas se mentir, beaucoup d’ensembles de la série LEGO® Architecture ont un processus de construction répétitif (pour ne pas dire rébarbatif) mais celui-ci, même s’il n’en est pas totalement exempt, s’en sort d’une manière générale pas trop mal. Il combine une structure centrale triangulaire d’où émergent des tenons latéraux sur laquelle viennent se plaquer les façades selon la technique du SNOT, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas montées les tenons orientés vers le haut mais vers les côtés. Cette solution, appliquée à la quasi-totalité d’une construction, est inédite au sein de la série LEGO® Architecture.

21023 Flatiron Building detail

Mais, comme pour l’ensemble 21022 Lincoln Memorial, le véritable tour de force de cet ensemble se situe encore une fois au niveau du toit. Sa conception rompt avec celle du reste de la construction. L’assemblage, simple en apparence, se révèle être très élaboré et s’emboîte parfaitement au sommet de la construction sans laisser d’interstices : C’est une merveille d’intelligence !

21023 Flatiron Building (5)

L’ensemble 21023 Flatiron Building reproduit la forme générale du célèbre bâtiment. Est-ce qu’il en restitue le style ? Rien n’est moins sûr. Les bandes jaune sable qui courent le long des façades, les grilles (radiator grille) en saillie et les plaques (plates) transparentes à la pointe du modèle sont-elles vraiment justifiées ? Comme toujours avec la série LEGO® Architecture, tout est affaire d’interprétation. Au-delà de sa ressemblance toute relative avec son modèle, l’ensemble 21023 Flatiron Building a au moins le mérite, de part ses atouts plastiques et ses qualités techniques, d’enrichir et de renouveler la série LEGO® Architecture.

La LEGO® House à Fana’Briques 2015

LEGO LEGO House

Du vendredi 26 au dimanche 28 juin prochains se déroulera l’exposition de jouets LEGO® Fana’Briques, à Rosheim, en Alsace, dont ce sera cette année la dixième édition. Vous pourrez y découvrir, entre autres choses, une reproduction de 18000 pièces de la LEGO® House conçue à l’échelle 1/100 par les designers LEGO®. Située à Billund, au Danemark, la LEGO® House est ce futur bâtiment, conçu par l’architecte Bjarke Ingels, dédié à la culture LEGO®. Actuellement en construction, la LEGO® House doit ouvrir ses portes au cours du second semestre 2017.

L’ensemble 21023 Flatiron Building en vente

21023 Flatiron Building (4)

L’ensemble 21023 Flatiron Building est disponible depuis ce matin, sur le LEGO® Shop et un peu partout, au prix de 39,99 euros. On se souvient que l’apparition de l’ensemble 21022 Lincoln Memorial, le 1er janvier dernier, sur le site web de The LEGO Group, avait été assez chaotique. Fort heureusement, la chose semble être cette fois beaucoup mieux réglée. L’instruction de montage n’est malheureusement pas encore en ligne mais en attendant de pouvoir profiter de votre achat vous pouvez toujours vous rabattre sur la traduction du livret.

Le Corbusier, Mesures de l’Homme

Le Corbusier Mesures de l'Homme

Trois mois après celle dédiée à Frank Gehry, le Centre Pompidou, à Paris, propose une nouvelle exposition consacrée à un autre architecte, Charles-Édouard Jeanneret dit Le Corbusier. Cinquante ans après la disparition de l’architecte de la Villa Savoye, l’exposition revient sur l’ensemble de son œuvre à travers les notions de corps humain et de Modulor, ce système de mesure mis au point par Le Corbusier, basé sur la morphologie humaine et le nombre d’or, et destiné à concevoir un habitat rationnel et confortable.

Présentée jusqu’au 3 août 2015, l’exposition est accessible tous les jours, sauf le mardi, de 11h00 à 21h00 (fermeture des caisses à 20h), nocturne le jeudi jusqu’à 23h (fermeture des caisses à 22h) ; entrée 14€, tarif réduit 11€.

L’arche de la Défense

LEGO Arche de la Defense

Il y a une dizaine de jours, je partageais avec vous mon coup de cœur pour une reproduction du Tokyo International Forum réalisée par un certain Archiwheel. Découverte sur LEGO® Ideas, le même Archiwheel, Guillaume Pisella de son vrai nom, y récidivait dès le lendemain avec cette reproduction de l’arche de la Défense. Ayant la forme générale d’un cube évidé, ce bâtiment est cependant loin d’être facile à reproduire à cause de la coupe biseauté de deux de ses faces. C’est d’ailleurs sur ce point que Guillaume a choisi de faire un compromis en proposant des surfaces obliques dont les jonctions ne sont pas parfaites. Ce défaut est largement compensé par l’ensemble de ses qualités car, que ce soit dans ses proportions, la couleur de ses pièces et les détails de ses faces tant extérieures qu’intérieures, la version de Guillaume, architecte de profession, est très fidèle au modèle original.

Arche de la Defense

L’arche de la Défense se situe dans le quartier d’affaires de la Défense, à l’ouest de Paris. Elle est issue du programme des Grands travaux voulu par François Mitterrand, président de la République française entre 1981 et 1995. Conçue par les danois Johan Otto von Spreckelsen et Erik Reitzel, l’arche de la Défense marque l’ouest de l’axe historique parisien qui part du palais du Louvre et passe notamment par l’avenue des Champs-Élysées et la porte Maillot. Débutée en 1985, elle est inaugurée en juillet 1989, à l’occasion du bicentenaire de la Révolution française, après que l’architecte français Paul Andreu ait succédé, en 1986, à Johan Otto von Spreckelsen pour des raisons de santé. Montée sur douze piliers qui s’enfoncent à trente mètres de profondeur, l’arche de la Défense à la forme générale d’un cube évidé dont les arêtes extérieures mesurent plus ou moins 110 mètres de long. Réalisée en béton, verre, granit gris et marbre de Carrare, elle pèse 300000 tonnes et est conçue de telle sorte qu’elle pourrait reposer sur n’importe laquelle de ses faces.

L’ensemble 21023 Flatiron Building : Sortie imminente

21023 Flatiron Building Teaser

Attendue au mois de mai, la sortie de l’ensemble 21023 Flatiron Building est imminente comme l’atteste ce nouveau visuel sur la page d’accueil du mini-site web LEGO® Architecture. Selon les sites de vente en ligne, la date de sortie oscille entre le 27 avril sur le très optimiste Amazon.co.uk et le 2 mai sur le plus raisonnable Amazon.de en passant par le 30 avril sur le plutôt fiable BRICKshop Holland et le 1er mai sur Amazon.com. En France, en revanche, que ce soit sur Amazon, la Fnac ou Toys »R »Us, l’ensemble brille par son absence. Quoiqu’il en soit, vous l’aurez compris, ce n’est plus désormais qu’une question de jours.