Legorevival

Palácio da Alvorada

Le français Daniel Stoeffler alias DanSto a ajouté, samedi dernier, sur sa galerie Flickr, une vidéo de montage (Cliquez sur l’image ci-dessus pour y accéder) de son propre Palácio da Alvorada. On est certes loin des vidéos à l’animation élaborée réalisées par Legorevival ou miniARTures ; ici point d’effets spéciaux d’aucune sorte, ni même de bande son, car la vidéo de Daniel se veut avant tout didactique, enchaînant les étapes de construction à un rythme qui permet de faire des pauses entre chacune d’entre elles.

Si j’en parle sur un ton un peu familier c’est parce que la reproduction de Daniel n’est pas une création récente. Elle date de fin 2013, et fut réalisée à l’occasion du septième et dernier concours LEGO® Architecture organisé par TechLUG, une communauté de fans de LEGO® Technic et de LEGO® Star Wars. Le thème consistait à reproduire, dans le style de la série LEGO® Architecture, la résidence officielle d’un chef d’état. C’est finalement Daniel, avec sa reproduction du Palácio da Alvorada, qui remporta ce concours.

Le Palácio da Alvorada (palais de l’Aube ou de l’Aurore en français) est la résidence officielle des présidents du Brésil. Situé à Brasilia, la capitale fédérale, il a été conçu dans un style moderniste par Oscar Niemeyer, l’un des architectes du siège des Nations Unies, et inauguré en juin 1958. Il est constitué de trois niveaux : Un sous-sol qui renferme les pièces de fonctionnement comme la cuisine et la buanderie, et les salles de loisirs, un rez-de-chaussée où se trouvent les espaces de travail et de réception, et un étage qui regroupe les appartements. Les façades avant et arrière sont flanquées de deux rangées de colonnes dont la forme en fer de lance inspirera celle du blason du District fédéral. Enfin le palais est pourvu d’une chapelle annexe (La structure blanche isolée à gauche sur la photo) que Daniel a également représentée dans sa reproduction.

Publicités

La villa Rotonda

Au mois d’août dernier, je vous ai présenté la reproduction de la basilique Saint-Etienne de Pest par un certain Legorevival. Ce hongrois, fan de la série LEGO® Architecture, est de retour ce mois-ci encore avec, cette fois, une reproduction de la villa Rotonda près de Vicence, en Italie. Composée de 843 pièces, sa construction mesure 28×28 tenons. Fidèle au niveau du plan et des proportions, sa reproduction est aussi riche en détails ce qui lui confère un aspect très réaliste. Un réalisme auquel participe également une polychromie justifiée parfois par le fait qu’elle se substitue à des éléments de décoration impossibles à reproduire à cette échelle comme c’est le cas, par exemple, des corniches matérialisées ici par des plaques couleur ocre. A ce sujet, si les tympans (ces parties triangulaires situées à l’intérieur des frontons au-dessus des colonnades) sont blancs, c’est uniquement parce que Legorevival n’a pas trouvé les pièces équivalentes couleur sable. Plutôt convaincante, il ne manque guère que les statues des façades pour que sa reproduction soit parfaite.

La villa Rotonda est une villa située près de Vicence, dans le nord-est de l’Italie. Conçue par l’architecte Andrea Palladio qui en commença les travaux en 1566, elle a été achevée en 1571, par son disciple l’architecte Vincenzo Scamozzi, après qu’elle ait changé de propriétaire. Célèbre pour son plan aux proportions mathématiques et ses quatre façades à portique identiques, la villa Rotonda est l’expression parfaite des théories architecturales d’Andrea Palladio. Consignées en 1570 dans son traité intitulé Les Quatre Livres de l’Architecture, celles-ci prônent la symétrie et l’équilibre, un retour aux formes architecturales antiques et notamment au fronton, ainsi qu’un décor épuré particulièrement adapté aux villas de campagne. Connaissant un véritable succès, l’œuvre, tant architecturale que littéraire, d’Andrea Palladio engendra un nouveau style auquel il donna son propre nom, le palladianisme, et dont la construction de Legorevival reprend ici tous les codes.

La basilique Saint-Etienne de Pest

Apparue en début de semaine, voici une reproduction de la basilique Saint-Etienne de Pest à Budapest. Elle est l’œuvre d’un certain Legorevival qui n’est pas totalement inconnu puisqu’on lui doit déjà les reproductions d’autres monuments comme celle du Pavillon de Barcelone ou du Musée national hongrois qu’on a pu voir ici ou là sur la toile. Comme dans ses précédentes créations, on y retrouve un style un peu pataud à mon goût et manquant quelque peu d’élégance. Il n’est certes pas aisé de reproduire à une telle échelle un monument à l’architecture aussi riche. Mais même sans parler de la façon qu’à Legorevival de reproduire les formes arrondies, les murs de sa construction sont lisses, dénués de décors et même d’ouvertures, et sans la présence du dôme central et des deux clochers de la façade, sa construction ressemblerait plus à une église romane !

Commencée en 1851, la basilique Saint-Etienne de Pest a d’abord été conçue dans un style néo-classique avant d’être achevée en 1905 dans un style néo-renaissance, les 54 années de sa construction ayant vues se succéder trois architectes différents : Jozsef Hild (mort en 1867), Miklos Ybl (mort en 1891) et Jozsef Kauser. L’architecture extérieure de la basilique Saint-Etienne de Pest est donc, dans sa partie inférieure, sobre mais animée de retraits, colonnes, pilastres, corniches et frontons ; tout un vocabulaire architectural que l’on retrouve dans la partie supérieure mais de manière plus élaborée encore. Or la reproduction de Legorevival omet toute cette richesse pour ne conserver que la forme architecturale la plus simple et la plus basique aussi.

Quoiqu’il en soit, Legorevival étant un habitué de LEGO® Ideas, on peut donc s’attendre à ce que sa dernière création y fasse bientôt son apparition. Je vous tiendrai bien entendu informé.