Rok Žgalin Kobe

Rok Žgalin Kobe : Entre la Slovénie et le Danemark

Rok Zgalin Kobe

RTV SLO, la radio-télévision publique slovène, a publié au début du mois sur son site web une interview de Rok Žgalin Kobe réalisée en anglais par une certaine Danila Golob. Ne voulant pas orienter les réponses, j’ai attendu que le concours LEGO® Architecture soit clos pour vous en proposer une traduction.

L’architecte slovène Rok Žgalin Kobe travaille depuis 2011 comme designer et consultant technique pour le groupe LEGO, le plus grand fabriquant de jouet du monde. Il conçoit des modèles de bâtiments et de monuments mondialement célèbres pour LEGO® Architecture, une série consacrée au passé, au présent et au futur de l’architecture, et les résultats de son travail ont déjà ravi toutes les générations.

Rok Žgalin Kobe est le deuxième artiste architecte [après Adam Reed Tucker et avant Michael Hepp] dont le nom figure sur les boîtes de briques LEGO®. Big Ben, l’Imperial Hotel, le siège des Nations Unies, le Marina Bay Sands et la fontaine de Trevi font parties des modèles fascinants conçus par l’architecte slovène.

21050 LEGO Architecture Studio

Quand le groupe LEGO lança un concours international pour permettre aux architectes de participer au développement de la série LEGO® Architecture, ce grand fan de briques LEGO® – elles constituaient déjà sa distraction préférée durant l’enfance – postula et obtint le poste. « C’est mon savoir-faire, mes efforts, ma passion et un peu de chance qui m’ont permis d’être là », explique Rok Žgalin Kobe. En tant que collaborateur professionnel et scientifique, il a pris une part importante dans le développement de l’ensemble 21050 LEGO Architecture Studio, un produit ambitieux qui combine construction, sérieux et réflexions architecturales. L’ensemble est destiné aux architectes confirmés comme à ceux aspirant à le devenir.

Rok Žgalin Kobe étudie désormais la faisabilité d’autres bâtiments et monuments en briques LEGO®. Il développe ensuite les modèles sélectionnés jusqu’à l’étape finale, un processus qui doit répondre à de nombreux critères propres et difficiles, et qui se reflète dans la qualité du produit final. L’architecte slovène est fier du fait que plusieurs de ses idées personnelles ont été réalisées par une aussi grande compagnie.

LEGO United Nations Headquarters inauguration

Son travail comprend le modèle du siège des Nations Unies dont l’inauguration le 20 septembre 2013 constitua un événement majeur. C’est en effet le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon lui-même, qui plaça la brique finale sur la réplique agrandie de l’ensemble 21018 United Nations Headquarters. Rok Žgalin Kobe explique que ce projet, l’un des nombreux qu’il a proposé, a d’abord été rejeté. Mais comme il était particulièrement enthousiaste à cette idée, il réalisa lui-même un modèle et le présenta à l’entreprise. C’est alors qu’il fut accepté. « Le modèle ne nécessita que quelques corrections mineures avant sa production, donc je suis fier de pouvoir dire que sa conception est entièrement de moi », avoue Rok Žgalin Kobe. Une autre preuve de son succès est que la série LEGO® Architecture est restée au catalogue annuel des gammes LEGO® qui subit pourtant des changements assez fréquemment.

21020 Trevi Fountain

Quels sont les projets actuels de la série LEGO® Architecture ? « Les futurs produits constituent, bien sûr, un secret bien gardé, comme le sont les critères de sélection », répond pudiquement Rok Žgalin Kobe. Mais un challenge personnel particulier tourne autour de bâtiments dont la forme architecturale semble difficile à restituer en briques LEGO®. « Ceux-ci comprenaient le Marina Bay Sands et la tour Eiffel. Je serai également heureux de pouvoir reproduire des bâtiments slovènes », souligne l’architecte. A-t-il une préférence personnelle parmi la collection de modèles de bâtiments et de monuments qu’il a créée ? « Celui que je préfère le plus est celui de la fontaine de Trévi ; non seulement parce qu’il représente une certaine évolution dans le design de la série, mais parce que la fontaine de Trévi et Rome ont aussi joué un rôle important dans ma vie personnelle. Alors que nous attendions notre enfant, ma femme et moi songions a appeler notre fils Remus, l’un des frères du mythe de la fondation de Rome. L’idée de reproduire la fontaine en briques LEGO® s’est concrétisée seulement un an plus tard », se souvient Rok Žgalin Kobe.

Les briques LEGO® ne sont pas seulement présentes à son travail mais le sont aussi à la maison puisque Rok et son fils aîné passent de nombreuses heures à créer avec elles. « À travers lui je revis mes propres souvenirs, comme quand nous jouons avec les modèles que j’ai eu quand j’étais moi-même un enfant. Et il y a encore de nombreuses années de jeu à venir puisque mon fils cadet s’y mettra bientôt également », raconte le concepteur slovène avec fierté.

Tromostovje

Bien que Rok Žgalin Kobe réalise la majeure partie de son travail pour le groupe LEGO depuis la Slovénie, il se rend fréquemment au Danemark. Mais son foyer reste en Slovénie. Qu’est-ce qu’il y préfère ? « Elle offre une qualité de vie élevée qui peut véritablement dépasser celle de pays aux standards théoriquement plus élevés. La Slovénie offre un haut niveau d’éducation et est un pays très sûr. Cependant, son plus grand avantage est son excellente position géographique et la relative proximité de paysages extrêmement divers depuis les Alpes jusqu’à l’Adriatique. Cela permet des loisirs différents et de qualité », conclut l’architecte à succès Rok Žgalin Kobe. Nous sommes certains qu’il est déjà en train de réfléchir à l’adaptation de nouveaux monuments en briques LEGO®. Alors qui sait, peut-être que ceux-ci comprendront un jour le Triple Pont de Jože Plečnik [à Ljubljana] ?

Publicités

Concours LEGO® Architecture : Les résultats

LEGO Architecture The landmark series

Voici les résultats du concours que je vous ai proposé pour fêter le premier anniversaire de De Brickectura. Les questions étaient les suivantes :

  1. Quel est le nom du premier ensemble officiel de la série LEGO® Architecture ? Il s’agit de l’ensemble 21000 Sears Tower paru en 2008. L’ensemble 21000 Willis Tower, paru lui en 2011, est une réédition qui prend en compte le changement de nom du gratte-ciel intervenu en 2009. Quant à l’ensemble 19710 Sears Tower, paru en 2007 avec l’ensemble 19720 John Hancock Center, il s’agit d’une première version emballée et distribuée par Brickstructures, Inc., la société fondée par Adam Reed Tucker. Le design de la boîte, dont la conception a été laissée à Adam, est différent et le logo LEGO® Architecture en est absent. À l’époque, on ne parle donc pas encore officiellement d’ensemble ni de série LEGO® Architecture.
  2. Quel est le nom du concepteur de l’ensemble 21022 Lincoln Memorial ? Il s’agit de Rok Žgalin Kobe. Son nom n’est indiqué ni sur la boîte, ni dans le livret de l’ensemble, ni dans le livre LEGO® Architecture: The Visual Guide paru bien avant. J’avais donc, à l’époque de sa sortie, directement posé la question à l’équipe LEGO® Architecture dont j’avais dévoilé la réponse dans le compte-rendu que j’en avais fait.
  3. Frank Lloyd Wright, Le Corbusier, Ludwig Mies van der Rohe, Moshe Safdie, Zaha Hadid : Parmi ces cinq architectes, lequel ou laquelle n’a pas encore rejoint la série LEGO® Architecture ? Il s’agit de Zaha Hadid. Frank Lloyd Wright a conçu le Solomon R. Guggenheim Museum®, Fallingwater®, la Robie™ House et l’Imperial Hotel ; Le Corbusier a réalisé la villa Savoye ; Ludwig Mies van der Rohe, la Farnsworth House™ ; et Moshe Safdie, le Marina Bay Sands. Comme l’ont fait remarquer certains d’entre vous, il est peu probable qu’une œuvre de Zaha Haid rejoigne un jour la série LEGO® Architecture, tant son style qui conjugue lignes courbes et angles aigus est difficile a restituer en briques LEGO®. C’était surtout l’occasion pour moi d’attirer l’attention sur le fait que de tous les architectes qui ont rejoint la série LEGO® Architecture, aucun n’est une femme !

Seules 11 personnes ont participé à ce concours en répondant soit directement sur De Brickectura, soit à l’adresse électronique que j’avais indiquée. Sur ces 11 participants, 8 avaient les trois bonnes réponses. Les gagnants tirés au sort sont :

  1. Vincent Leboeuf qui remporte un exemplaire de l’ensemble 21023 Flatiron Building ainsi qu’un t-shirt LEGO® Architecture ;
  2. Anthony Cousin qui remporte un exemplaire de l’ensemble 21019 The Eiffel Tower ainsi qu’un poster LEGO® Architecture ;
  3. Guillaume Pisella qui remporte un exemplaire de l’ensemble 21007 Rockefeller Center.

Félicitations à vous trois ! J’ai, grâce à vos commentaires ou vos messages, vos adresses électroniques. Je reviens vers vous dans la journée afin de vous remettre vos cadeaux.

Merci à toutes les personnes qui ont participé à ce concours et, notamment, à toutes celles qui en ont profité pour me laisser un message de sympathie.

Enfin, je remercie à nouveau tous les membres du groupe LEGO et plus particulièrement Kim du CEE Support Community, ainsi que Kristina et toute l’équipe LEGO® Architecture sans qui je n’aurais pas pu vous proposer tous ces lots.

L’ensemble 21022 Lincoln Memorial : Compte rendu

J’ai reçu en milieu de semaine dernière mon exemplaire de l’ensemble 21022 Lincoln Memorial commandé au début du mois sur le LEGO® Shop à l’occasion de la journée points VIP doublés. Le Lincoln Memorial est un monument que je connais un peu pour avoir moi-même réalisé mon propre Lincoln Memorial. J’avais donc certaines attentes qui, malheureusement, ont été déçues dès les visuels préliminaires.

Cette déception provenait essentiellement du parapet qui entoure les verrières. Au Lincoln Memorial, ce parapet est construit dans la continuité des murs. Or, dans l’ensemble LEGO®, ce parapet est construit en retrait, rompant ainsi avec les lignes et les proportions du monument. Par ailleurs, j’avais remarqué sur les premiers visuels officiels la présence d’interstices entre les tuiles plates vert olive et les plaques blanches, sans comprendre ce qui pouvait les justifier. L’ensemble 21022 Lincoln Memorial entre les mains, qu’en est-il vraiment ? La déception est-elle toujours présente ou, au contraire, l’ensemble réserve-t-il suffisamment de surprises pour la faire oublier ?

La boîte et le livret sont de facture habituelle. Ce dernier propose, comme de coutume, un rapide survol de la genèse du Lincoln Memorial, une biographie succincte des artistes qui ont contribué à son élaboration et un aperçu de la place qu’il occupe dans l’histoire contemporaine. En revanche, ni sur la boîte ni dans le livret n’est mentionné le nom de l’artiste qui a conçu cet ensemble, et il a fallu que j’écrive à l’équipe LEGO® Architecture pour apprendre qu’il s’agissait de Rok Žgalin Kobe. Rok Žgalin Kobe est un architecte slovène qui a l’habitude de collaborer à la série LEGO® Architecture puisqu’il a déjà conçu les ensembles 21013 Big Ben, 21017 Hôtel Imperial et tous ceux qui suivent, et je trouve dommage qu’il ne lui ait pas été laissé l’opportunité de commenter sa création comme cela a pu être le cas dans le passé.

L’ensemble 21022 Lincoln Memorial contient 274 pièces, séparateur de briques inclus, c’est-à-dire à peine plus que l’ensemble 21012 Sydney Opera House qui en contient 270. Mais là où ce dernier possède 55 pièces de formes et de couleurs différentes, l’ensemble 21022 Lincoln Memorial n’en possède que 35, séparateur de briques non inclus. Cela s’explique par le fait que certaines d’entre elles sont présentes en très grande quantité comme les manches (46x) et les plaques rondes 1×1 transpercées (85x) qui servent à construire les colonnes. Cela étant dit, un tiers de ces 35 pièces est inédit au sein de la série LEGO® Architecture. C’est le cas de ces fameuses plaques rondes 1×1 transpercées et de ces manches plus courts que ceux utilisés dans les ensembles 21006 La Maison Blanche et 21014 Villa Savoye mais également des tuiles plates jaune sable et vert olive.

La construction est quant à elle un modèle du genre. Les pages du livret alternent étapes répétitives comme la mise en place de la colonnade extérieure, étapes rapides avec notamment le montage des murs du monument, et étapes minutieuses avec la construction de la statue d’Abraham Lincoln ou de la verrière, sans qu’aucune d’entre elles ne devienne jamais ennuyeuse. L’utilisation de tuiles plates vert olive pour restituer le gazon de la terrasse est originale et rafraîchissante. Ce n’est pas la première fois que cette couleur apparaît au sein de la série LEGO® Architecture. Rok Žgalin Kobe l’avait déjà utilisée pour reproduire les arbres dans l’ensemble 21021 Marina Bay Sands. Mais c’est la première fois qu’elle est employée là où la série nous avait habitués à des plaques vert sombre. La technique avec laquelle les colonnes sont conçues est efficace. L’assemblage des deux pièces est stable et il permet de les réaliser à l’unité. On retrouve ainsi les 36 colonnes de la colonnade extérieure (nombre hautement symbolique puisqu’il correspond a celui des États de l’Union au moment de la mort d’Abraham Lincoln), les deux colonnes situées à l’entrée de la salle principale et les deux rangées de quatre colonnes qui la séparent des salles latérales. L’intérieur du monument est, compte tenu de l’échelle, réalisé avec beaucoup de minutie et d’ingéniosité, certaines pièces LEGO® remplissant une double fonction. Ainsi les tuiles plates jaune sable montées dans les salles latérales en reproduisent les peintures murales tout en servant de support au toit. Enfin, la construction s’achève avec celle de ce toit qui constitue, selon moi, le véritable tour de force de cet ensemble. D’une part, il est amovible. Ce n’est pas la première fois qu’on trouve un tel élément au sein de la série LEGO® Architecture. C’était déjà le cas des toitures de l’ensemble 21010 Robie House et des différents niveaux de l’ensemble 21005 Fallingwater. Mais c’est la première fois que cette fonction a une véritable utilité puisque l’intérieur de l’ensemble est aussi détaillé, voir plus, que l’extérieur. D’autre part, ce toit est, à l’image du modèle original, transparent. Il laisse donc passer la lumière ce qui permet, sans même le retirer, de contempler la statue d’Abraham Lincoln !

La construction confirme malheureusement la présence d’interstices au niveau du plateau et, également, du parapet ce qui n’était pas visible sur les visuels. Les pièces y sont soit trop courtes, soit tout simplement absentes, ce qui laisse à l’intérieur de la construction des vides qui se voient de l’extérieur (voir ci-dessus à gauche). Ce n’est pas grand chose mais ces interstices laissent, je trouve, une sensation d’inachevé. D’autre part, je me demande s’il n’aurait pas été préférable de placer une plaque 2×8 en travers du plateau afin de renforcer la stabilité des plaques 6×8 qui servent de sol au monument. Ces remarques concernent des détails qui peuvent être corrigés très facilement (voir ci-dessus à droite).

En conclusion, l’ensemble 21022 Lincoln Memorial n’est pas parfait. Il a quelques petits défauts de conception et il prend certaines libertés avec le modèle original. Mais les concepteurs de la série LEGO® Architecture n’ont jamais eu la prétention de concevoir des reproductions exactes et ont toujours revendiqué la liberté de proposer des réinterprétations. A ce niveau, l’ensemble 21022 Lincoln Memorial est une réussite, non seulement parce qu’il restitue les caractéristiques essentielles de son modèle (la silhouette, le nombre de colonnes, la statue d’Abraham Lincoln) mais également parce qu’il propose quelque chose en plus. En effet, malgré un inventaire pas très riche, un tiers des pièces qu’il renferme est inédit au sein de la série LEGO® Architecture. Sa construction est, je le répète, un modèle du genre. Enfin, compte tenu de sa taille réduite, cet ensemble est un petit bijou de minutie et d’ingéniosité dont l’absence de tenons apparents vient renforcer l’impression de netteté et de précision. Au final, l’ensemble 21022 Lincoln Memorial fait indéniablement partie de mes préférés.

Le palais de Westminster

Un projet ambitieux a fait son apparition, il y a deux jours, sur LEGO® Ideas, puisqu’il s’agit du palais de Westminster, à Londres. Proposé par un certain seridus, ce projet, encore au stade de conception informatique, mesure 65×31 tenons, plateau compris. Il est composé de 4701 pièces, essentiellement de couleur sable pour les murs et gris sombre pour les toitures, pour un résultat assez saisissant.

Et ce n’est sans doute pas un hasard car, pour concevoir sa création, seridus s’est directement inspiré de l’ensemble 21013 Big Ben ! Il a en effet commencé par reproduire l’ensemble LEGO® puis s’en est servi comme point de départ pour concevoir le reste de sa création personnelle, adoptant ainsi ces mêmes techniques de construction au fort pouvoir de suggestion.

Bien que le site soit occupé depuis le XIe siècle, l’actuel palais de Westminster ne date que du milieu du XIXe siècle, après qu’un incendie ait ravagé la majeure partie des anciens bâtiments en 1834. C’est finalement le projet de l’architecte sir Charles Barry qui est sélectionné pour la reconstruction. De style néo-gothique perpendiculaire, les façades du palais sont rythmées par des lignes horizontales qui marquent la séparation entre chaque niveau, et des lignes verticales que viennent prolonger quantité de pinacles. Des caractéristiques que Rok Žgalin Kobe, le concepteur de l’ensemble 21013 Big Ben, a parfaitement su retranscrire dans son modèle, et que seridus a reproduit avec beaucoup de bonheur.

Le couvent de La Tourette, prochain ensemble de la série LEGO® Architecture ?

Son nom ne vous dira probablement rien et pourtant Michael Hepp, à l’instar d’Adam Reed Tucker et de Rok Žgalin Kobe, est le concepteur d’un des ensembles de la série LEGO® Architecture, le 21014 Villa Savoye. Cet architecte allemand possède un blog où il partage ses propres créations LEGO® mais sur lequel il n’avait plus rien publié depuis octobre 2012 et ce, jusqu’à la semaine passée. En effet, mardi dernier, Michael Hepp a publié deux photographies en noir et blanc d’une réalisation en briques LEGO® réunies sous un même titre : « La Tourette in progress ».

La Tourette est un couvent situé sur la commune d’Éveux, près de Lyon. De style moderne, il a été construit dans la seconde moitié des années 50 d’après les plans de l’architecte français Le Corbusier (à qui l’on doit justement la villa Savoye) dont il reprend les cinq points de l’architecture moderne. On y retrouve donc l’utilisation de pilotis, la présence d’un toit-terrasse, un plan libéré des murs porteurs, des fenêtres horizontales et une façade indépendante, elle aussi, de la structure porteuse. Destiné à l’ordre mendiant dominicain, le couvent de La Tourette a entièrement été réalisé en béton armé, lui conférant ainsi une très grande sobriété. Il a été classé monument historique en 1979.

Que signifient alors ces clichés d’une reproduction d’un exemple du patrimoine architectural du XXe siècle sur le blog d’un ancien concepteur de la série LEGO® Architecture après près de deux ans de silence ? Sont-ce là les signes de son retour ? Montrent-ils ce à quoi ressemblera le prochain ensemble de la série ? Le plus simple était encore de poser la question directement à leur auteur. Michael Hepp nous a simplement répondu qu’il s’agissait là d’un projet personnel sans aucune ambition commerciale. Dès lors une question demeure : Quel sera le prochain ensemble de la série LEGO® Architecture ?

Fin juin, l’équipe de la série LEGO® Architecture partageait sur sa page Facebook une photo la représentant dans ses locaux, à Billund, en compagnie de l’architecte Rok Žgalin Kobe. Début juillet, elle organisait, toujours sur sa page Facebook, un sondage pour savoir lequel d’entre les trois ensembles 21015 The Leaning Tower of Pisa, 21017 Imperial Hotel et 21018 United Nations Headquarters les fans préféraient, sans qu’elle en explique l’objectif, mais dont on peut supposer qu’il était destiné à l’aider dans son choix d’orientation. Depuis, aucune information n’a été révélée à ce sujet, ni à la dernière édition du San Diego International Comic-Con qui s’est tenue du 24 au 27 juillet et durant laquelle le groupe LEGO  était présent (Encore merci Will !), ni dans le catalogue LEGO® du second semestre 2014 qui malgré ses 88 pages n’en consacre aucune à la série LEGO® Architecture, pas même au tout récent ensemble 21050 LEGO® Architecture Studio pourtant sorti le 1er août. On peut pourtant s’attendre à ce que le groupe LEGO nous propose un nouvel ensemble pour les fêtes de fin d’année mais, malheureusement, il va encore falloir patienter avant d’en savoir plus.

En attendant, vous pourrez toujours vous rabattre sur LEGO® Architecture: The Visual Guide, un ouvrage consacré à cette série et dont la parution, initialement prévue le 18 août, a été repoussée au 1er septembre.

Des nouvelles de l’équipe LEGO® Architecture

Mise en ligne sur la page Facebook officielle de la série LEGO® Architecture, voici une photographie de l’équipe prise hier lors d’un petit déjeuner, dans les bureaux du groupe LEGO, à Billund, au Danemark. On peut y reconnaître, debout à droite, l’architecte slovène Rok Žgalin Kobe, auteur notamment des derniers ensembles de la série.

On apprend sur la même page qu’il n’est pas prévu, contrairement à ce qui a pu être dit ici ou là, que l’ensemble 21021 Marina Bay Sands, conçu justement par Rok Žgalin Kobe et sorti uniquement en Asie à 10000 exemplaires, soit commercialisé dans le reste du monde. Mais ne vous découragez pas. En juillet 2013 c’est l’ensemble 21050 LEGO® Architecture Studio qui n’était commercialisé qu’aux États-Unis avant que l’on apprenne, ce mois-ci, qu’il le serait également en Europe au mois d’août prochain : Tout espoir n’est donc pas perdu !